Plateforme ressources pour la prévention du suicide

Territoire Limousin

Des réponses pratiques à vos questions

ARS-Limousin
IREPS-Limousin

Numéros d'urgence

Numéros d'écoute

Annuaire

Autres sites d'informations

La santé mentale

Accueil > Santé mentale

Une forte mobilisation autour de la santé physique

Il est souvent évoqué l’hygiène de vie pour traiter des questions d’habitudes alimentaires, promouvoir l’activité physique, et tout ce qui nous permet de prendre soin de notre corps.
La santé physique n’est qu’un aspect de la santé définie par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) comme « un état complet de bien-être physique, mental et social et ne consistant pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité ».
Une étude du Haut Conseil de la Santé Publique (HSCP)1 estime qu’à l’opposé de ce qui est fait pour la santé physique, on a très peu fait pour construire et améliorer la santé mentale.

L'importance de la santé mentale dans la définition de la santé

Certains spécialistes de la santé publique et de la promotion de la santé ont toujours défendu l’idée d’introduire la notion d’équilibre pour mettre l’accent sur l’importance de la santé mentale dans la définition de la santé.
Prenons ici l’exemple de Lucien Aubert et de Jean-Louis San Marco qui définissent la santé comme « l’équilibre et l’harmonie de toutes les possibilités de la personne humaine, biologiques, psychologiques et sociales »2.
Cet équilibre exige, selon ces auteurs, d’une part la satisfaction des besoins fondamentaux de l’homme qui sont qualitativement les mêmes pour tous les êtres humains (besoins affectifs, nutritionnels, sanitaires, éducatifs et sociaux), d’autre part une adaptation sans cesse remise en question de l’homme à un environnement en perpétuelle mutation.

La santé mentale, une composante de la santé et un fondement du bien-être

Cette approche confirme que la santé mentale est une des composantes de la santé et un fondement du bien-être des individus et du bon fonctionnement d’une communauté.
L’OMS l’a définie comme « un état de bien-être dans lequel une personne peut se réaliser, surmonter les tensions normales de la vie, accomplir un travail productif et contribuer à la vie de sa communauté »3.
On peut reconnaitre à travers cette définition que la santé mentale n’est pas seulement une absence de maladie, elle tient compte des déterminants individuels, sociaux et environnementaux. La promotion de la santé mentale quant à elle centre ses actions sur ces déterminants.

1 Ministère de l’Emploi et de la Solidarité, La souffrance psychique des adolescents et des jeunes adultes, Haut Comité de la santé publique, Février 2000, p.7, 111 p.

2 Lucien AUBERT, Jean-Louis SAN MARCO, Santé Publique, Ed Masson, Paris 1975, 151p, In Ndiaye. O. 2011, Thèse de doctorat UPVD, 2011, p. 14, 324 p.

3 Organisation Mondiale de la Santé, La santé mentale : renforcer notre action, Aide Mémoire n°220, septembre 2010

Retenons que rien n’est tout blanc ou tout noir.

Dans l’expression « se porter bien », il y a la notion d’action positive sur soi, et de dynamisme.
Le bien-être, la santé, c’est se porter, parfois se supporter, et supporter les autres, et accroître autant que faire se peut son rayon de vie ; et laisser passer les épisodes de mal-être, en essayant d’en tirer quelque chose.

Pour aller plus loin

La promotion de la santé mentale

Le dépistage des suicidants potentiels n’est qu’une partie, la plus évidente, de la prévention. L’iceberg est beaucoup plus profond, et c’est de sa solidité que dépendent, en grande partie, les risques suicidaires lors d’un évènement de vie.

En savoir plus...